Hip hip Pitch hourra ! Votez pour le Nouvo Award !

Nouvo- Radio Télévision SuisseDans le cadre du prochain Lift15, l’AlpICT Venture Night verra monter sur scène 8 startups qui défendront leurs chances, grâce à la scénarisation et au dynamisme de leurs Pitchs.
L’une d’entre elles remportera le Nouvo Award qui distingue le meilleur pitch de la soirée. Cela vaudra au gagnant de gagner un reportage TV de présentation de son projet, dansl’émission «Nouvo» de la RTS.

Alors votez pour votre startup préférée sur la page du Nouvo Award, ou les pitchs on été mis en ligne. Pour ceux qui seront présent jeudi 5 février, vous aurez en plus l’émotion du direct !
Même si twitter bruisse de messages pour l’un ou pour l’autre, même si j’en connais certaines de la liste, je ne donne comme seule recommandation, votez ! . En fait je reste neutre ;)

 

Venture Leaders le programme qui fait grandir les startups suisses

Proposez votre citation !Le programme des Venture Leaders est destiné à aider les startups à grandir et à conquérir le monde, notamment celui qui se situe entre Boston/New York et San Francisco, ou encore entre Seattle et Miami. Institué depuis plusieurs années il propose de manière annuelle un voyage de 10 jours à Boston au printemps. Le prochain est prévu en juin 2015. Comme ce programme s’adapte à la réalité et à l’évolution du marché, New York et sa Sillicon Alley font partie dorénavant du package depuis 2014, afin que les 10 startups qui gagneront leurs billets pour ce voyage initiatique rencontrent les figures de la HighTech de la cote Est. Inscrivez vous avant le 1 mars 2015 ! 

Un programme complet qui mixe apprentissage et expérimentation

Au pays du Burger, la startup suisse est un peu comme la petite tranche de cornichon qui doit trouver sa place entre sauce épicée, tranche de fromage et buns imposants. Alors pour grandir et trouver leurs voies, les Venture Leaders font des rencontres avec des acteurs du monde de l’économie High Tech américaine, avec d’un coté les cours du Babson College et d’un autre le show des pitchs pour discuter avec VC, partenaires ou investisseurs potentiels. Economiquement parlant les USA sont un pays leader, mais au delà des chiffres, l’esprit US est une réalité qu’il faut comprendre. Plus direct, très axés sur le marché, très curieux même si cela peut rester superficiel, cette compréhension est Lire la suite

Selfnation, la perfection du jean au masculin-féminin

Quand on parle de mode, ce n’est pas spontanément que l’on se tourne vers la Suisse. Pourtant dans ce domaine aussi, la technologie est en train de fracturer les habitudes et les idées reçues. C’est à l’ETH de Zurich qu’est née une technologie permettant de réaliser un jean parfait. Berceau de la startup Selfnation, celle ci permet à l’internaute de concevoir un jean parfaitement adapté à sa morphologie grâce à quelques mesures prises avec un simple mètre de couturière.

Selfnation vous ajuste une coupe personnalisée

Silhouette sur mesureLa jeune entreprise propose un système de coupe ajusté en fonction des mesures indiquées. Ces mesures associées à une toile denim à laquelle se mélange une faible proportion d’élasthanne (et de polyester pour certains modèles) permet de réaliser une coupe parfaite qui épouse les formes du corps et peut même vous donner un corps digne d’une Mystic de Xmen. C’est une toile denim italienne qui sert de base aux différents modèle pour femme et pour homme.

La fabrication se fait en Allemagne ou les tissus sont teint et subissent un procédé de lavage complexe. Ce traitement donne une première souplesse à la toile, un peu comme si vous l’aviez déjà portée, ce qui vous garantit un parfait ajustement à votre silhouette, lorsque vous allez enfiler votre pantalon lors de la première fois.

Le travail de mesure sera un peu plus long pour un modèle féminin qui requiert 8 prises de mesure, contre 6 seulement pour un modèle masculin. La différence vient que le modèle féminin est vraiment ce que l’on peut appeler « ajusté » alors que le modèle masculin « fit » est moins près du corps. De même le modèle féminin permet de choisir un style de taille ( haute, basse, standard) alors que du coté des hommes c’est une taille standard.

Selfnation-jean-homme-femme

 

Une personnalisation qui repose sur 8 prises de mesures au maximum

Le principe est simple. 8 prises de mesures plus tard votre jean modèle femme est prêt à partir en production (6 mesures pour un modèle masculin). Tour de taille, de hanches, de mollet, de cheville, hauteur, toutes les informations sont recueillies sur le site internet de la marque. Cette prise de mesure est clairement explicitée par de petites vidéos qui Lire la suite

Les facettes de Faceshift au CES 2015

Faceshift sur mapjam

Ou la trouver ?

A Las Vegas, se côtoie les activités de l’ancienne économie, le Casino (dont le célèbre Caesars Palace, qui vient d’être mis sous le régime du fameux Chapitre 11) et celles de la nouvelle économie, symbolisées par les objets connectés qui misent gros sur le tapis vert de l’avenir. Même si dans cette ville les lumières ne s’éteignent jamais, le CES a fermé ses portes et si vous voulez en lire ce qu’en pensent les spécialiste, 01Net en a fait un résumé.

Mais sur le stand de Intel, la solution de reconnaissance faciale de Faceshift était présente. Les suisses ont pu montrer les évolutions de leur outil de reconnaissance qui permet d’animer un avatar qui dans un futur proche sera intégré dans les fonctionnalités de la caméra Intel RealSense proposées par le géant américain. Vous pouvez découvrir les supports américains qui en parlent comme engadget ou Thenextweb.

Faceshift était en 2013 sur la scène de la Venture Night pour en recevoir le premier prix. Elle démarre l’année sur celle de Las Vegas. Espérons que cela lui permettra de faire sauter la banque ;).

Au total, il n’y avait que 5 startups suisses présentes au CES 2015, contre 120 à la délégation française, comme nous l’explique l‘Agefi dans son article synthèse. Il est vrai que quand je repense à tous les papiers que je peux écrire sur ce blog, peu présentent des entreprises qui font des produits BtoC, ou des gadgets technologiques. Je reste surpris de pas voir plus d’objets connectés imaginés entre Genève et Zurich.

Lift15, on n’attend plus que vous !

Lift Conference

 

Lift15, « the rocket is on the launch pad« , comme disent les anglo-saxons, ou comme l’avait prononcé Xavier Niel lors du lancement de Free Mobile (bien avant de racheter Orange Suisse ;). Le programme est connu et comme souvent il nous offre le fumet d’un somptueux festin (je ne pense pas qu’à la fondue géante ;)

Conférences, workshops, Venture Night, Seedstar World Competition, une session avec l’Europen Space Agency, de nombreux intervenants, comme Stefan Thomas, CTO d’une startup qui gére les Bitcoins dans la Sillicon Valley, Adrian Hon, auteur de « A History of the Future in 100 Objects », Xavier Damman, co-founder de Storify.com… et beaucoup d’autres.

Comme toujours l’ensemble du programme nous offre un beau plongeon dans les eaux du futur (plus chaudes que celles du Lac Léman en plein février ;), sans oublier les innovations d’aujourd’hui, présentées par Bilan et son N° spécial des 50 startups dans lesquelles investir.

Pour profiter de cet événement important sur la scène européenne, inscrivez vous ici : inscription Lift15

 

Dahu, la chaussure de ski qui innove en alliant confort et praticité

Dahu Produit de l'annéeDans ce pays de montagnes, ou l’or blanc se transforme souvent en Or olympique,(les Suisses ont gagné 56 médailles olympiques en ski alpin, soit 44% du total des médailles remportées par le pays), on attendait l’innovation. On l’avait aperçue coté ski avec cette société quasi homonyme (Dahushaper), mais c’est Dahusport qui pose le pied en 2014 sur la plus haute marche du podium de l’innovation avec le prix du Produit de l’Année au salon ISPO Munich ( LE salon mondial du sport !) pour sa chaussure de ski révolutionnaire.

Une chaussure de ski qui vous accompagne toute la journée sans entraves

Chaussure de ski révolutionnaireAh le bruit de ces coques rigides dans les couloirs des résidences de tourisme, le tintinnabule des crochets métalliques desserrés qui donnent une démarche de Yéti, avec un bruit indiscret de cotte de maille qui s’effiloche, tout cela est oublié avec Dahu. Cette chaussure est composée de 2 parties. Une partie botte, et une partie exo-squelette qui lui donne la rigidité nécessaire pour rivaliser avec n’importe quelle chaussure de ski traditionnelle.
Une fois  les skis enlevés, pas la peine de se déchausser et d’aller chercher en glissant une paire d’après-ski dans son coffre. Au contraire, vous y déposer simplement la partie exo-squelette et après, à vous les magasins, le bar, le soleil en terrasse….avec la partie botte.

Chaussure de ski révolutionnaire

 

Ce produit est né de l’expérience réelle dans la vie de Nicolas Frey (fondateur de Dahusport), dont il décrit sa réflexion lors d’une interview avec Fri-Up ( Incubateur)

Mais comment attrape t’on un Dahu ?

Dahu sur mapjam

Ou la trouver ?

Le Dahu est un animal qui a les 2 pattes d’un coté plus courtes que de l’autre. Pour l’attraper, il faut se glisser derrière lui et le siffler. Il se retourne et … perd l’équilibre ;) ( le Dahu est une légende, je le précise pour tous ceux qui croient n’importe quelles vidéos sur YouTube ;)

Mais Nicolas Frey, lui, ne perd pas l’équilibre. Après plusieurs années de test, il est descendu de sa montagne, et venu faire un tour en France pour trouver des fonds, comme il l’explique au journal Le Temps (accès à l’article si vous êtes connecté). La coopération Franco Suisse, cela marche ! ;). Dans sa conquête du monde (elle doit faire chic la Dahu à Aspen ;), elle a déjà conquis Le Monde (quotidien français) qui lui a consacré un bel article.

La jeune startup de Fribourg va dont continuer à marquer de son empreinte, les pistes de ski et les terrasses enneigées des restaurants d’altitude. Vous pouvez trouver sur son site internet la liste des points de vente. Se situant plutôt dans la catégorie haut de gamme, autour de 600 € la paire, (mais avec vous pouvez skier, marcher, conduire, et plus si affinité) l’avenir permettra peut être d’acheter la botte et de louer l’exo-squelette. Malin non ?

Pour découvrir les avantages de ce produit, rendez vous dans les stations des alpes Suisses et Françaises? Le Dahu On Tour y fait son show en février 2015.

Les startups de l’EPFL séduisent les capitaux privés

« Les start-up de l’EPFL ont levé plus de 220 millions de francs de capitaux privés en 2014, soit deux fois plus que l’année précédente. Depuis 2010, des privés ont ainsi investi environ un demi-milliard de francs, pariant sur le potentiel de ces jeunes entreprises. » Lire la suite sur  La Tribune de Genève.

Il est difficile de mettre en rapport ces chiffres avec des statistiques nationales françaises qui à priori n’existent pas, et pour lesquelles ceux qui se lancent dans cet exercice de compilation n’ont pas forcément la même définition. La société frenchfunding annonce en fonction de son propre barème, 140 millions d’euros pour les mois de septembre, octobre et novembre. Il ne faut pas extrapoler ce chiffre sur les 12 mois de l’année, car il y a de fortes variations d’un mois sur l’autre.

Par ailleurs un autre site MyFrenchStartup donne une vision plus globale de levée de fonds expliquée par le schéma suivant:

Levée de fonds startup France

Mais tout ceci laisse à penser que les montants deviennent significatifs pour l’EPFL, et que de tels montants à l’échelle de l’Europe sont une belle performance. Ils confortent cette notion de geyser d’innovations technologiques dont peut se parer à juste titre l’école. Un des risques futurs sera peut être que si la croissance du montant est importante, il faudra veiller à ce qu’il ne soit pas réparti, étalé, sur un trop grand nombre de deals. La taille du projet compte aussi.