Les Swiss ICT Award 2014 ont rendu leurs verdicts

Les Swiss ICT Award permettent de récompenser plusieurs types d’entreprises et de startup dans le domaine IT et des nouvelles technologies. Le jury indépendant venu de toute la Suisse a remis le «Swiss ICT Award» et le «Swiss ICT Newcomer Award». Le grand public a récompensé une des entreprises citée parmi les dix nommées.

La liste des nominés, présente dans ce blog, a vu cette année émerger 2 entreprise pour lesquelles le jury a été sensible à la valeur humaine et à la « selfattitude ». Les entreprises qui ont vu leurs solutions récompensées permettent à l’individu de sortir de la masse et de profiter de sa trace numérique pour se montrer. Accessoirement  c’est par un I (celui de Innovation, ou celui de « Je » ;) que commencent les noms des gagnants.

Swiss ICT Awards

IRewind gagne le Swiss ICT Newcomer Award

La catégorie Newcomer a vu la victoire d’iRewind startup de l’EPFL qui a concu un système breveté «OnAirCamera» qui combine des caméras et un logiciel à une application smartphone et un service de géolocalisation. Ce système transmet en streaming des Lire la suite

Coorpacademy, startup dans le domaine des MOOC créée en Suisse vient de lever des fonds

Ou la trouver ?

Ou la trouver ?

La startup Coorpacademy qui propose des MOOC pour les entreprises a été fondée en 2013 en 1 journée sur le campus de l’EPFL, comme l’a expliqué Jean-Marc Tassetto, ex-dirigeant de Google France et de SFR lors de sa présentation à Lift en début d’année 2014.
La startup est un bon exmple de création de valeur entre la France et la Suisse. Le lancement s’est fait en s’appuyant sur la compétence reconnue de l’EPFL dans les MOOC (les cours en ligne sont suivis par 650 000 étudiants) et aujourd’hui le financement de 3,2 millions d’euros a été apporté par la branche d’investissement du groupe pharmaceutique suisse Debiopharm et Nextstage.

Coorpacademy propose des MOOC aux entreprises

Les MOOC pour les entreprisesCette cible a un peu moins de notoriété que celle des particuliers et des étudiants, mais elle a l’avantage d’être plus monétisable. La startup suisse Coorpacademy, implantée également en France (avec 3 fois plus de salariés en France qu’en Suisse) veut développer ses actions commerciales vers les entreprises qui ont besoin de former leurs salariés sur des sujets comme le management de l’innovation, ou la formation au digital, mais également vers l’étranger.
La start-up peut également créer des MOOC sur mesure pour ses clients ou les laisser élaborer leurs propres programmes de formation directement sur la plateforme Coorpacademy. La jeune entreprise souhaite démocratiser ses programmes de MOOC en s’adressant dans le futur aux PME et TPE, confiante dans sa technologie qui lui permet de promettre une baisse significative des coûts de formation par rapport à ceux du marché actuel.

Le centre de MOOC de l’EPFL

Si vous voulez avoir une idée du programme ouvert à tous des MOOC à l’EPFL et d’en suivre des cours, il suffit de se rendre sur le portail de l’Université le CEDE. Vous découvrirez rapidement la richesse pédagogique des nombreux sujets proposés, et leurs niveaux d’exigences aussi ;). Les MOOC de l’EPFL, sont diffusés sur des plateformes partenaires comme celles de Coursera ou edX, Vous pourrez suivre par exemple des cours de Martin Odersky, professeur d’informatique, qui est un des inventeurs du langage Scala et vient de recevoir le prix spécial du jury aux ICT Awards 2014.

 

Soutenez Sintratec dans sa campagne de crowdfunding pour leur remarquable imprimante 3D

L’impression 3 D, vous connaissez sans doute déjà. Un plateau, un matériau, un software et avec un peu de temps on imprime un objet en coulant un matériau préalablement chauffé. 3DfunLab a été présenté sur ce blog, il y a peu.

Mais la startup suisse Sintratec qui nous intéresse aujourd’hui, utilise une autre technologie. Grâce à la fusion de polymère par un rayon laser, l’imprimante Sintratec permet de produire des objets complexes aux caractéristiques surprenantes avec des temps d’impression courts et un encombrement très réduit.

Impresion 3D

 

Sintratec permet d’imprimer en 3 D des objets articulés

Le modèle d’imprimante 3D proposé est une machine fermée. Son design alu élégant vous fait peut être penser à une machine à café ou à un gros micro-onde. Mais ce n’est ni de percolation et encore moins de décongélation dont il est question avec cette machine. Il s’agit d’exploiter les capacités du « SLS » a fusionner des cellules de polymères en poudre grâce à son rayon laser pour former un objet fonctionnel.
Cette technique de ®SLS (selective laser sintering), permet d’imprimer des objets articulés sans avoir recours à un liant intermédiaire ou à une éventuelle étape d’assemblage. Avant l’impression, l’objet est conçu à partir d’un logiciel de CAO (CATIA, SolidWorks, ProEngineer. Sintratec a développé le sien) pour être envoyé à l’imprimante au format numérique. Ensuite, l’impression se fait couche par couche, à partir de poudres fusionnées, grâce à la température générée par le laser.
Les produits imprimés sont particulièrement résistants et peuvent être articulés sans aucun montage. Ils sortent de l’imprimante comme un bébé sort du ventre de sa mère. Après un premier toilettage, il est prêt à vivre sa vie (mais l’objet,  lui ne pousse pas un grand cri ;).
La matière préconisée est une structure de polymère nylon particulièrement résistant. Le métal n’est pas accepté pour ce modèle, car il faudrait renforcer le rayon laser avec les risques de chaleur voir d’explosion que cela pourrait amener.

Sintratec a concu une machine pour un prix particulièrement compétitif

Sur le marché de l’impression 3D qui se démocratise, le prix est un élément important. Sintratec a conçu une machine facile à monter dans des matériaux robustes et avec la technologie open source. Cela permet de proposer une imprimante 3D à un prix inférieur à 5000$ pour la machine à monter soi-même. Il faut prendre aussi en compte la possibilité que cette machine permet d’imprimer des produits complexes dans un laps de temps rapide (autour d’une heure). Autant de points sur lesquels cette imprimante 3D est très performante.
On note également la finition des objets imprimés, leur résistance ou leur souplesse, la capacité de ces machines à produire des objets sans supports et le faible encombrement de cette machine.

Supportez sur Indiegogo, cette initiative suisse pour une imprimante 3D très performante !

L’opération a bien démarré. Joignez le projet pour la dernière ligne droite sur Indiegogo.

Finale Coupe Davis: La technologie suisse monte au filet le 21 novembre pour la victoire !

On a eu peur que le mécanisme ne se bloque en cette fin novembre. Mais finalement la technologie « Rodger » semble opérationnelle et Monsieur Federer sera aligné en coupe Davis dès demain vendredi. Le champion suisse aux dix-sept titres du Grand Chelem, affrontera Gael Monfils qui dans la catégorie sportif de verre est à ajouter aux verres en cristal. On ne sait pas pour qui se sera l’enfer du Nord, mais cette finale de Coupe Davis sera un bel évènement du week end.
A priori le match semble équilibré. L’équipe suisse est composée également de Marco Chiudinelli et Michael Lammer pour le double, Stan Wawrinka qui aura la lourde tache de commencer et de Séverin Lüthi le capitaine.Le score ne ressemblera en rien à la confrontation entre les équipes de France et de Suisse pendant la dernière coupe du monde de football, sauf si le dos de Rodger Federer casse une corde au cours d’un set.

Le résultat est à suivre sur l’Equipe ou sur 24H.ch

Roger Federer en Coupe Davis

 

Le 21 novembre la France et la Suisse sont à 1 partout

Le 22 novembre la Suisse mène 2 à 1 face à la France

Le 23 novembre la Suisse remporte la coupe Davis grâce à la victoire de Roger Federer sur Richard Gasquet : 6-4 6-2 6-2

 

Finale coupe Davis  2014 : Victoire de la suisse

La Route du Rhum banc d’essai en live pour la startup Anemomind

Route du Rhum - 2014La grande course à la voile qui relie saint Malo à Pointe à Pitre est partie de dimanche 2 novembre avec ses 91 concurrents. Parmi ceux-ci on note les noms de François Gabart, Loic Peyron, Francis Joyon, Marc Guillemot, Jean Galfione (ancien champion olympique de saut à la perche reconverti dans les sports nautiques) et le navigateur suisse Alan Roura sur son bateau Exocet en classe 40.

Le navigateur d’Exocet part avec une technologie innovante issue de l’EPFL.

Alan Roura, relève le défi de cette traversée en solitaire à bord de son bateau Exocet, équipé d’un nouvel appareil, développé par la start-up Anemomind qui lui indique en temps réél, de précieuses indications sur ses performances. C’est en quelque sorte un système d’aide à l’optimisation de la navigation qui,souvent réservé aux embarcation de pointe, permet à tous ceux qui veulent améliorer leur navigation de suivre l’évolution de leurs performances.

Route du Rhum Exocet d'Alan Roura avec Anemomind

Départ de la Route du Rhum 2014 dimanche 2 novembre. Point vers 16h00.

Ce petit instrument tient dans un cube de 10 cm de haut et se base sur un historique spécifique au bateau. Le calcul se fait en effet sur les Lire la suite

Il revient en décembre, plus attendu que le père Noël, le Startup Week-end Genève

start-up week endUn Startup Weekend c’est un moment de fusion entre enthousiasme et réflexion. Plus de 500 entreprises se sont créées, grâce à ces évènements qui se déroulent à travers le monde ! Le deal :  54 heures intenses, avec pour objectif de développer des projets de création d’entreprise, notamment dans le domaines du web et du mobile. Cet évènement rassemble des personnes aux profils variés et complémentaires, étudiants ou professionnels, par exemple développeurs, graphistes, marketeurs, juristes,… mais pas seulement !
Un jury qualifié évalue tous les projets à la fin du week-end, et désigne les gagnants, qui repartent avec des lots enviables… !
Alors n‘hésitez pas à vous inscrire, lancez votre idée, montez une équipe, et rencontrez des profils complémentaires au votre, pour faire avancer votre projet de vie !

Il aura lieu le 5 décembre 2014 au Impact Hub Geneva 1 rue Fendt 1201 Genève Switzerland. Les inscriptions sont ouvertes !

 

Lift Basel, c’est la semaine prochaine 6 et 7 novembre 2014 !

Lift Basel - Novembre 2014Lift Conférence, ce n’est pas que Genève. En 2014 , Lift Basel, l’événement se déroule également à Bâle, le 6 et 7 novembre 2014, autour de thématiques orientées santé ( tiens tiens,) big data, crowdfunding, interface homme/machine, et tout ce qui touche à l’innovation dans les domaines thérapeutiques.
Billet en vente sur le site de Lift Conference Basel.