Le Swissnex vous ouvre les portes des USA

C’est une équipe complète du Swissnex qui vient faire son tour de Suisse pour vous ouvrir les portes des USA. San Francisco c’est la Californie, la Silicon Valley, les startups, les levées de fonds, les VC, le networking dans les événements hebdomadaire, des apps qu’on ne connait pas encore en Europe et même des voitures sans conducteurs. Mais ce qui importe vraiment c’est comment investir au mieux ce marché américain.

Road show du Swissnex

C’est la raison pour laquelle l’équipe du Swissnex fait son road show à Zurich, Lugano et Lausanne entre le 28 et le 30 Octobre.   Cyril Dorsaz et Olivier Haugen couvrent la cote Ouest et la cote Est. Ils sont là pour vous apporter informations, conseils et expériences. L’idée est de découvrir les atouts des différents points d’entrées ou le Swissnex est présent, la Californie certes, mais aussi Boston et New York.

Pour envisagez votre approche des USA, inscrivez vous ici !

Mass Challenge 2014: les 26 finalistes sont connus

Mass challenge Boston 2014 - acceleratorC’est le 29 octobre qu’aura lieu le pitch final pour la cérémonie des Awards du Mass Challenge 2014. Parmi les 26 startups appelées à se présenter à la finale de Boston, disons qu’il valait mieux cette année être américain. En effet 23 des 26 concurrents sont natifs du pays de Spiderman. Les 3 startups qui ont réussi à se glisser dans cette liste viennent du Mexique pour 2 d’entre elles et d’Israel. Comme vous le constatez, aucune des 4 startups suisses sélectionnées n’a pu passer le cut.

Parmi les 26 finalistes, on note de nombreuses idées appartenant à l’univers technologique et au domaine de la santé, mais pas uniquement. La dimension sociale est également présente avec une startup américaine Artlifting qui propose la seule marketplace pour les artistes sans domicile ou handicapé et qui n’ont que peu de liens avec le monde de l’art, ou encore Refleece qui récupère des vêtements usagés de marques partenaires pour les recycler en accessoires comme des coques de smartphone ou des housses pour ordinateur. La startup israélienne opère elle dans le domaine de l’agronomie, et les startups mexicaines dans le domaine de la santé et de l’aide aux personnes handicapées.

A Yverdon il y a un Y-Parc d’attraction pour les startups

Y-start- incubateur du Y-ParkIl y a de longues années, déambulant pendant mes vacances entre l’avenue de La Plaine, la place Pestalozzi et le bord du lac de Neuchatel, entre oncle, tante et grand mère, je n’imaginait pas que mes pensées reviendraient vers cette charmante ville, portées par l’innovation et l’incubation technologique.
Mais Yverdon n’est pas une petite ville de province du canton de Vaud endormie. Le Y-Parc accueille une zone Y-Start qui est un incubateur technologique pour tirer partie aux mieux des compétences d’ingénierie disponibles localement. Un sorte de démarche « locavore » mais centrée sur l’innovation technologique.

La cross fertilisation réside dans la diversité et la complémentarité des compétences

Il y a plus de 130 entreprises et 1200 personnes hébergée dans le Y-Parc (qui accueille les entreprises) ce qui donne un environnement actif et dynamique pour les startups nichées au sein du Y-Start, et qui bénéficient de cet environnement favorable, volontairement ouvert, dans tous les sens du terme. En effet le Y-Park ne souhaite pas se développer sur un axe étroit de spécialisation à outrance (avec les risques cycliques que cela peut impliquer), mais reste ouvert à l’innovation dans son sens large. L’ouverture vient également grâce à la HEIG-VD qui a implanté son centre de transfert de technologie et plusieurs instituts de R&D sur le site même.
La force d’attraction de ce Y-Park, (à prendre dans le sens de l’attractivité et non pas du divertissement bien sûr ;) se matérialise par une offre complète. Locaux et infrastructure, services personnalisés, coaching et formation et bien sûr le networking, avec un menbership gratuit à l’association Swiss Engineering – Vaud, composent les différentes facettes de cette structure compétitive. L’incubateur ne prend pas de part au capital des startups.

3 ans pour décoller

Les startups sont accueillies dans le Y-Start, partie incubateur du parc, pendant 3 ans. Par la suite elles peuvent trouver leurs places dans les autres batiments pour continuer leurs dévelopements. Parmi les exemples les plus récents de startups ayant déployé leurs ailes et leurs CA, et créé des emplois, on trouve: Objectis (Solutions logicielles pour l’automation industrielle haut de gamme), Sysmosoft (Solutions de télécommunications mobiles hautement sécurisées pour entreprises), et Tabrasco (développement et commercialisation de bases de données et de logiciels stratégiques dans le domaine du sport). Ces endroits permettent une émulation voire même une collaboration entre ces jeunes structures comme le montre l’exemple de Depsys, nouvelle startup de l’Y-Start, qui a justement Sysmosoft parmi ses partenaires.

3DfunLab, l’art et les matières pour faire une bonne impression 3D

Ou la trouver ?

Ou la trouver ?

Dans le cadre du salon Carrefour des Créateurs qui a eu lieu le 19 septembre à Lausanne au STCC, 3Dfunlab avait posé 2 de ses imprimantes 3D pour montrer les services offerts par la jeune entreprise.
Ici pas de petite machine à vendre que vous pouvez installer chez vous. Ce n’est pas l’idée. L’objectif est une impression 3D de qualité pour des projets ambitieux avec des machines puissantes mais de taille modeste, qui sont utilisées pour réaliser des prototypes, des petites séries, des modèles uniques pour des architectes, des écoles, des designers, des joailliers, et même des chocolatiers.

Impression 3D, toutes matières

Des machines, des matières

Les machines de 3Dfunlab, fonctionnent avec les softs développés par les fondateurs qui ont mis au point leur propres FDM (Fused deposition modeling) et SLA. L’idée leur en est venue lors de leurs études à l’HEPIA.
L’impression accepte la matière plastique traditionnelle, mais aussi le bois (cela reste fin et léger), le polymère (pour réaliser des pièces souples) et même le chocolat (pour une impression gourmande ;). Bien sûr il faut adapter les buses qui déposent la matière et la chaleur. Leurs projets actuels les orientent vers le domaine de l’éducation et les biotechs en Europe et en Afrique.

Impression 3D - Funlab

Leur idée finale est d’aller le plus loins possible dans la mise à disposition d’une interface online permettant à des professionnels ou des éducateurs de se lancer dans la réalisation de projets en impression 3D.

Impression 3D - Funlab

Les startups suisses passent à la télé

C’est une initiative intéressante car elle est transfrontalière. La Radio Télévision Suisse et France 3 ont choisi de mettre en valeur 30 start-up romandes et autant dans la région Rhône-Alpes. Ces jeunes entreprises sont l’objet de reportages au court de l’automne sur ces médias régionaux. Le magazine Bilan a participé à la sélection de cette compétition inédite, et même le blog Swisslicon-Valley a été interrogé en 2013 par une des sociétés de co-production travaillant pour FR3 pour lui indiquer quelques startups suisses romandes innovantes. Du coté suisse on trouve notamment eSmart, Tinynode, Abionic ou encore Dahusports ou Tooxme. Les sujets vont de problématiques très sérieuses dans le domaine de l’écologie, bioplastique comestible, économie d’énergie, à des sujets plus ludiques, système de détection de balle de golf, en passant bien sûr, par la santé.

Inventer demain . les meilleures startups de l'arc alémanique
La première sélection ne comptait pas moins de 60 entrepreneurs dans cet arc Alémanique qui s’étend entre la Suisse romande et la région Rhône-Alpes.

Une diffusion des startups, cadencée pendant tout l’automne

Ces reportages vous pouvez les voir sur RTS Court du Jour, ou durant douze semaines les portraits de ces innovateurs sont Lire la suite

Le 24 octobre, touchez la bosse de l’innovation à l’STCC, cela vous portera chance !

Conference sur l'innovationVous connaissez l’histoire du film « Le Bossu », film français de 1960, dont la réplique culte « Touchez ma bosse Monseigneur » a permis de bâtir une croyance qui voulait que toucher la bosse d’un infirme au dos courbé permettait à Madame La chance de venir s’asseoir sur vos genoux.

S’il y a bien un endroit qui a la bosse de l’innovation c’est dans ce vaste campus de l’EPFL et plus particulièrement au STCC qu’on peut le placer et notamment lors de la 1er conférence NipConf du 24 octobre.

Swisstech Convention Center

Lors de cette NipConf vous pourrez voir de près l’innovation, la toucher et même utiliser les solutions émergentes des technologies de demain. Cela vous portera chance car vous comprendrez mieux ainsi les enjeux de ces fabuleuses évolutions auxquelles nous sommes confrontés. Les participants pourront assister à des conférences en français (oh my God ;), échanger avec les intervenants, et tester eux-mêmes les innovations qui envahiront bientôt notre quotidien. La Nipconf, c’est une occasion unique de rencontrer des acteurs du monde des nouvelles technologies qui baignent dans l’innovation au quotidien” affirme Benoît Curdy, président de Nipcast.

La Nipconf, évolution logique d’une démarche qui a donné lieu à de nombreux Nipcast

Nipcast réunit chaque mois plus de 30 000 adeptes à travers le monde. Avec plus de 500 heures d’enregistrement disponible, c’est l’un des réseaux de contenu audio francophone (podcast) les plus influents. Lors de cette journée inédite, des thèmes en vogue, mais toujours aussi mystérieux, tels que la crypto-monnaie, l’intelligence artificielle ou la domotique, seront abordés par des experts, dont l’activité est intimement liée à ces innovations. Avec de courts modules d’une durée de 15 minutes, 20 conférenciers, entrepreneurs et scientifiques de haut vol, lèveront le voile sur le futur de l’innovation, le monde des capteurs connectés, les nouvelles technologies de la santé et les développements de l’interaction homme-machine.

Une zone « Expérience », dédiée à la prise en main des technologies à venir, vous permettra de vivre votre propre expérience confrontée en direct avec ces nouvelles technologies que nous allons prendre en main (à moins que cela ne soit l’inverse ;)
Vous pourrez tester en live des produits innovants et des prototypes.Vous pourrez ainsi  vous projeter dans l’avenir et mieux vous rendre compte des changements technologiques à venir… dès demain.

Pour ne rien rater le 24 octobre 2014 de ces « expériences augmentées » inscrivez vous dès maintenant sur Nipconf !

Le Carrefour des Créateurs : toutes les clés pour entreprendre en Suisse Romande

Carrefour des créateursC’est le vendredi 19 septembre 2014 que se déroulera le 7ème Carrefour des Créateurs au SwissTech Convention Center, à l’EPFL. Cette manifestation romande est dédiée aux jeunes et futurs entrepreneurs. Elle a pour objectif de réunir, le temps d’une journée, l’ensemble des structures d’aide et de soutien à l’entrepreneuriat et à l’innovation.

Quelques conférences déjà programmées

  • Comment réussir sa campagne de crowdfunding ?
  • Comment répondre aux besoins des grandes entreprises en tant que startup ?
  • Bi-localisation Suisse et France: profitez des avantages des 2 pays
  • Comment acquérir et fidéliser vos clients: une approche à 360 degrés
  • Entreprendre par la reprise d’une activité
  • Comment convaincre un business angel ?
  • L’usage bien compris des réseaux sociaux: opportunité ou risque pour communiquer sur son entreprise
    (guide de survie pour les entreprises)

Le lien pour connaitre le programme actuel des conférences 

 

En savoir plus sur le concours lié à cette journée et gagner le développement web ou mobile de votre projet

Lire la suite